Paméla Monnier

Présentation du modèle :

Je m'appelle Paméla Monnier , j'ai 26 ans , j'habite à Trévérien en Ille et Vilaine . Mon histoire personnelle est un peu particulière et mes handicapes ne sont pas visible ,Je suis née avec une malformation cardiaque qui a été opéré à l’age de 19 ans , on m’a placé une prothèse de valve aortique en grandissant mes yeux se décalait, on n'a découvert une énorme tumeur bénigne qui poussait et repoussait en fonction de ma croissance et j’ai du me faire opérer de très nombreuses fois. J'ai souffert également de troubles ORL, de surdité et de troubles des apprentissages . Je suis une enfant Dépakine du nom du médicament que prenait ma mère pendant sa grossesse pour soigner son épilepsie . Ma mère n’a jamais été informée de la dangerosité du médicament sur le fœtus comme de nombreuses femmes d’ailleurs . Nous avons découvert ce scandale en 2016 dans un article de presse . Une association existait depuis 2011, l’Apesac (Aide aux Parents d'Enfants Souffrant du Syndrome de l'Anti-convulsivant) présidée par Marine MARTIN ,la lanceuse d’alerte , maman de deux enfants touchés également . C’est grâce à Apesac que nous avons compris que mon grand frère avait été empoisonné par ce médicament , il est décédé à un mois et demi de vie d’un foie remanié . J’ai également un autre frère touché par l’intoxication in utéro . Je suis allée à la rencontre de Marine Martin en décembre 2016, je l'ai écouté , incapable de sortir un autre mot que bonjour et merci . J'ai su à cette instant que je voulais me battre à ses côtés pour informer les femmes de mon département et m'investir dans l'Apesac Je suis donc devenue déléguée bénévole en Ille et Vilaine , j'assiste plus de 93 victimes dans diverses démarches . Je rencontre des élus pour les sensibiliser … ( J'ai rencontrer les médecins des 22 Pmi de mon département ,le réseau périnatal , la Mdph , j'ai témoigner dans la presse, j'ai été à la rencontre de Miss France 2018 pour lui demander d'être notre marraine , j'ai rencontrer beaucoup d'associations , l'Apesac fait partit de la maison de la santé ) . L’association a recensé plus de 5458 victimes dont beaucoup décédés . je suis pourtant quelqu’un de très timide , qui n’a pas confiance en moi, parfois maladroite mais tenace et déterminée , je ne lâcherais rien Ce combat me permet d’aller mieux , d’aller de l’avant , de m’occuper de mon enfant qui lui aussi est affecté par le médicament que prenait ma mère . C’ est aussi pour lui et son avenir que je me bats aujourd’hui . Aujourd'hui avec mon titre j'essaye de montrer que malgré, la handicap ,les coups durs de la vie , on peut se surpasser , réussir ses rêves et ses objectifs . Depuis que je suis Miss Handi Bretagne , je veut passer un message à toutes les personnes handicapées , invalide ou sur pieds qui ont un handicap visible ou invisible , peut importe notre différence ,nous devons faire de notre faiblesse une force . Il est temps de montrés que malgré le handicap nous pouvons êtres belles , beaux et que nous devons nous montrer, nous imposer et ne plus nous cacher . J'aimerais faire changer certaines mentalités sur le handicap , celle ci doivent évolues , nous ne doit plus être synonyme de rejet ,nous avons une beauté que beaucoup de ne voient pas , « la beauté du cœur » Je souhaites à l'avenir m'investir auprès des Lions pour aider et faire connaître les différente cause des associations de notre belle région la Bretagne .Je souhaites continue à alerter le public , développé la communication au niveau régionale ,élargir mon réseau .Je souhaites au maximum par tout support de communication pour donner aux femmes épileptiques le droit à informations et éviter des victimes à regretter . «Le handicap nous as pris une partie de notre corps , ne laissons personne nous enlever notre joie de vivre » Je suis honoré être l’ambassadrice des personnes handicapés de la Bretagne.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article